Débutez votre Bullet Journal

Vous avez entendu parlé du Bullet Journal (ici ou ailleurs) mais vous n’avez pas encore sauté le pas ? C’est un outil 100% DIY, voici comment procéder pour débuter le vôtre !Le matériel nécessaire :

  • Un stylo et un carnet suffisent pour débuter votre Bullet Journal !

C’est d’ailleurs une bonne option pour commencer et tester le système, sans se mettre la pression de peur de ne pas s’y tenir ou d’abîmer votre carnet tout neuf ! Si vous cherchez bien, je suis sûre que vous trouverez un vieux carnet dans vos affaires !

Si après quelques essais, le système du BuJo semble vous convenir ou que vous souhaitez tout simplement vous faire plaisir, vous pouvez aussi choisir d’acheter un nouveau carnet !

Tendance du moment, vous avez un vaste choix de carnets ! Des pages quadrillées pour les plus structurés aux pages blanches pour les plus créatifs … j’ai opté pour un carnet Dotted, comprenez à pointillés, le juste milieu selon moi entre les repères visuels et la créativité !

Adepte des carnets et agendas Moleskine depuis quelques années, je me suis tout naturellement tourner vers eux :

  • Carnet Moleskine au format A5 130 x 210 mm

Pour écrire j’ai nommé les Faber-Castell ! Et plus précisément leurs feutres Pitt Artist Pens ! Ce sont des feutres à l’encre de chine, simples d’utilisation et très résistants à la lumière :

  • 4 feutres noirs (pointes S ou F pour écrire et pointes M ou Brush pour les titres et le lettering)
  • Et leurs feutres pastels pour mes codes couleurs

Vous pouvez opter pour un Bujo minimaliste ou plus décoratif, libre à vous de le customiser !

  • Masking Tape, Tampons, Photos …

Les étapes pour débuter :

Réservez les premières pages pour votre index ! Il vous donnera un aperçu du contenu et servira de sommaire pour vous repérer ! Prévoyez minimum 4 pages d’index.

Ensuite, il n’y a pas d’ordre à suivre ou de recette magique, libre à vous de réaliser les pages que vous souhaitez ! Sachez que le Bullet Journal se construit au fur et à mesure, vous reportez ainsi chaque nouvelle entrée dans votre index (intitulé et numéro de page).

A noter que le carnet Moleskine n’est pas paginé contrairement à d’autres carnets, vous devrez les ajouter au fur et à mesure. Pour le contenu, voici comment j’ai procédé :

Une page de codes indiquant les symboles et couleurs que j’utilise avec leurs significations.

Un calendex, calendrier annuel qui permet un aperçu global des mois à venir.

Je débute chaque mois avec une double-page mensuelle où je reporte les anniversaires du mois à ne pas oublier ! La petite colonne de gauche me permet de repérer visuellement les événements importants (avec mes codes couleurs correspondant). C’est une double page que je prépare en fin de mois pour le mois suivant et que j’aime bien illustrer et décorer !

J’ai ensuite choisi d’utiliser des double-pages hebdomadaires pour organiser mes semaines, j’aime bien avoir une vision d’ensemble ! Mon activité libérale me donne plusieurs tâches à faire chaque semaine, j’utilise ces double-pages pour reporter mes RDV qui sont aussi sur mon appli Google Agenda (oui je reste connectée) mais l’avantage du BuJo permet de codifier mes RDV (faits, annulés, reportés) et sont ainsi utiles pour mon suivi et ma compta ! Bref, ça m’aide à m’y retrouver ! J’ai aussi des tâches pro à faire chaque semaine que je reporte sur un petit post-it dessiné (on ne se refait pas) ! Et j’utilise un autre cadre pour épingler mes tâches perso ou liées au blog par ex ! Je reporte d’une semaine sur l’autre les tâches que je n’ai pas réalisées ou terminées. C’est ce qu’on appelle la migration.

 

Pour les trackers, ils sont utiles pour suivre vos activités, habitudes ou challenges en cours !

Pour les collections, elles vous permettent de regrouper vos idées par thématiques : diverses et variées selon mes projets en cours (voyage à venir, événement à organiser ou encore mes projets pour le blog). Il n’y a pas de limite, si ce n’est celles que vous vous donnez !

Après 4 mois d’utilisation, j’ai adopté le Bullet Journal et je l’adapte au fur et à mesure de mes envies et mes projets ! Il m’aide à jongler entre mes activités pro et perso et me donne un espace de créativité où je retrouve le plaisir de dessiner et de m’essayer au lettering !

Alors êtes-vous prêts à débuter votre Bullet Journal ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *